Les antioxydants : les combattants des radicaux libres de notre corps

Les antioxydants : les combattants des radicaux libres de notre corps

- Catégories : Okami

Notre corps est une machine incroyable maintenant toujours un état d’équilibre appelé homéostasie. Des cellules sont créées, d’autres sont détruites lorsqu’elles sont potentiellement nocives ou plus fonctionnelles. Les envahisseurs sont détectés et expulsés pour ne pas mettre en danger l’organisme. Différentes molécules sont actrices dans ces mécanismes chimiques, un déséquilibre peut engendrer des conséquences sur l’organisme.
L’alimentation est une des clés pour prendre soin de la santé et du bon fonctionnement du corps. Or, s’alimenter de manière intelligente pour aider son organisme nécessite d’en comprendre un minimum le fonctionnement, aussi complexe soit-il.



Notre organisme : des mécanismes chimiques

Antioxydants et radicaux libres

Les radicaux libres, un équilibre à maintenir

Un de ces mécanisme est le développement de radicaux libres. Ces molécules sont impliquées dans de nombreux process comme le contrôle du tonus vasculaire, de la pression artérielle ou même la lutte contre les microorganismes. La plupart de ces radicaux libres sont nécessaires à la vie et inoffensifs mais un équilibre doit être maintenu sans lequel ils peuvent causer des dommages cellulaires.
Les radicaux libres ont une structure chimique instable. Ce sont des atomes déséquilibrés auxquels il manque un électron pour pouvoir se stabiliser. C’est pourquoi, ils ont besoin de trouver d’autres molécules pour se fixer et se stabiliser. Ils transforment alors ces molécules complètes en radicaux libres à leur tour. Cette chaîne de création de radicaux libres peut mener à de nombreuses réactions comme la destruction de cellules et tissus sains, le développement de certaines pathologies dont le cancer et le vieillissement prématuré. [1]

Les antioxydants, une aide à l’équilibre :

Les antioxydants sont les molécules homologues des radicaux libres. En se liant avec eux, ils peuvent les rendre inoffensifs. Ainsi, les antioxydants aident à rompre la chaîne de formation des radicaux libres dans l’organisme. Si l’équilibre entre les antioxydants et les radicaux libre est perturbé, la dégénération des cellules peut se mettre en route, c’est ce qu’on appelle le « stress oxydatif ».

Ce qui se passe dans l’organisme est comparable au brunissement d’une pomme après l’avoir découpée. Ce processus peut être stoppé en pressant un citron dessus. Le brunissement cesse grâce à la vitamine C, antioxydant très puissant, contenue dans le citron.
En résumé, les antioxydants sont importants car ils aident à stopper l’oxydation qui menace notre corps.

Les facteurs du développement des radicaux libres et du stress oxydatif dans l’organisme :

Le stress oxydatif peut être favorisé par de multiples facteurs [2]:

  • les facteurs externes tels que l’exposition aux rayonnements UV, les microbes, les allergènes, la pollution ou encore le taux d’ozone.
  • le mode de vie : le tabagisme, la consommation d’alcool, une alimentation déséquilibrée (ce qui induit une consommation faible d’antioxydants), la surconsommation de sucre et de gras trans, ou bien encore le stress physique ou psychologique.

Nous pouvons aider notre organisme à produire plus d’antioxydants en évitant autant que possible un maximum de ces facteurs. Un régime alimentaire riche en aliments antioxydants est aussi un allié de poids face au stress oxydatif.

Les méfaits du stress oxydatif

Nombreux sont ceux qui conseillent d’éviter un maximum le stress oxydatif. En effet, de nombreuses conséquences sur l’organisme ont été mises en lumières. La dégénération des cellules semble jouer rôle dans certaines maladies comme la maladie d’Alzheimer, de Parkinson ou certaines pathologies oculaires comme la dégénérescence maculaire [3]. Le stress oxydatif peut aussi être un facteur de vieillissement prématuré des cheveux, de la peau, etc... [4],[5]

Les différents types d’antioxydants

Il existe plusieurs groupes d'antioxydants, des oligo-éléments, des micronutriments, des vitamines [6] De nombreuses molécules ont des propriétés antioxydantes. Quelques exemples :

  • Les vitamines
    • La vitamine E : une vitamine liposoluble aux puissantes propriétés antioxydantes. Elle est contenue dans les crustacés, les légumes à feuilles vert foncé comme les épinards ou les bettes et dans les huiles végétales.
    • La vitamine C : une vitamine hydrosoluble essentielle que le corps ne peut pas produire tout seul. L’alimentation est la source de l’apport en vitamine C. Elle est capable de piéger les radicaux libres. Elle permet surtout de régénérer la vitamine E une fois les radicaux libres capturés [7]. Elle est contenue en forte concentration dans l’acerola, les poivrons doux, les épinards, le citron, le persil, le brocolis…
  • Les enzymes : comme par exemple le glutathion. Cette protéine est naturellement créée dans le foie à partir de 3 acides aminés. Il contribuerait à diminuer les nuisances des radicaux libres et aide le foie à effectuer son travail de détoxification. Cette protéine essentielle aide aussi à stimuler les actions antioxydantes des vitamines C et E. Les aliments riches en ces trois acides aminés permettant la synthèse de glutathion sont les œufs, le bœuf, les graines de tournesol…
  • Les hormones : par exemple, la mélatonine [8] , hormone produite dans le cerveau. Elle est responsable de notre horloge biologique, elle aide notamment à réguler le sommeil mais elle a aussi un rôle antioxydant dont on parle peu. C’est peut-être l’antioxydant lipophile le plus efficace. Dans les plantes, la mélatonine a pour rôle de protéger le germe contre les effets oxydants de l’environnement (UV, sécheresse…). Elle est présente naturellement dans les griottes, les bananes, le raisin, le vin et la bière.
  • Les molécules complexes : les polyphénols par exemple. Ces molécules sont produites par les plantes pour se défendre contre diverses agressions. On mentionne beaucoup ces molécules et de leurs propriétés antioxydantes lorsque les bienfaits du vin, du thé ou même du chocolat sont abordés. Toujours est-il que les polyphénols sont surtout présents dans les fruits tels que dans les pommes, les fraises, le raisin, …
  • Les oligo-éléments, nécessaires en quantité raisonnable pour activer et soutenir l’activité antioxydante des autres enzymes. [9]
    • Le sélénium, constituant indispensable de certaines enzymes antioxydantes dont le glutathion. Il aurait aussi des propriétés stimulantes sur l’immunité de l’organisme. Les aliments riches en protéines animales contiennent du sélénium (crustacés, viandes, poissons, œufs, lait) mais on en trouve aussi dans les céréales et certains fruits secs.
    • Le zinc, ce minéral entre directement dans la constitution d’une enzyme anti-radicaux libres (la superoxyde dismutase). Le zinc est présent dans les fruits de mer et les aliments à base de blé complet. On en trouve aussi dans les noix, le jaune d’œuf et la viande.

Les molécules aux propriétés antioxydantes sont nombreuses et les sources alimentaires sont diverses. Il est intéressant d’en avoir un aperçu pour connaître quels éléments aident à combattre le stress oxydatif.

Les bénéfices des antioxydants sur la santé :

Les antioxydants viennent créer un équilibre face aux radicaux libres. Ils permettent ainsi de limiter le stress oxydatif. Cette action est susceptible d’induire certains bénéfices tels que :

  • une bonne santé du cerveau. Les membranes des neurones sont composées de lipides. Ces acides gras sont vulnérables face à l’oxydation. Réduire le stress oxydatif peut ainsi aider à préserver les neurones et ainsi à protéger sa mémoire du déclin cognitif.
  • la prévention de certaines maladies et la protection de la vue. Certaines maladies sont favorisées par le stress oxydatif. S’assurer d’un bon apport en antioxydants va permettre de diminuer les risques d’exposer son corps à certaines pathologies (maladies neurodégénératives, cataracte, dégénérescence maculaire…)[10].
  • le maintien d’une bonne santé cardiovasculaire. En luttant contre les radicaux libres, les antioxydants aident à prévenir les risques de maladies cardiovasculaires.
  • le renforcement des fibres capillaires. Grâce à leur action contre le vieillissement prématuré des cellules, les antioxydants permettent potentiellement de conserver une chevelure saine et de retarder l’apparition de cheveux blancs.
  • la santé et la beauté de la peau. Les antioxydants aidant à retarder le vieillissement prématuré des cellules, ils contribuent ainsi à prévenir des rides et à garder une peau saine.



Antioxydants et alimentation

Aliments antioxydants

Quelques aliments riches en antioxydants :

Le score ORAC (« Oxygen Radical Absorption Capacity » ou « capacité d’absorption des radicaux libres oxygénés » en français) est une valeur calculée in vitro en laboratoire par l’USDA (United States Department of Agriculture, le département de l’Agriculture des Etats Unis) [11]. Ce score est exprimé en unités pour 100 grammes, plus il est élevé, plus le potentiel antioxydant de l’aliment est grand. En 2012, déclarant qu’aucune preuve in vivo (dans la vie réelle) n’existait, ce score a cessé d’être utilisé. Néanmoins, de nombreux experts estiment que plus la valeur d’un aliment est élevée, plus la probabilité d’avoir des effets antioxydants et donc protecteurs est élevée.

  • Le camu camu (52.000)
  • Le chocolat noir (20.810)
  • Les noix de pécan (17.940)
  • Le sureau (14.697)
  • Les myrtilles sauvages (9.621)
  • Les cœurs d’artichauts (9.416)
  • Les cranberries (9.090)
  • Les haricots rouges (8.606)
  • Les mures (5.905)
  • La coriandre (5.141)
  • La grenade (4.479)
  • Les baies de goji (4.310)

Préparer les aliments en conservant leurs propriétés antioxydantes

La manière de préparer les aliments permet de préserver leur teneur en antioxydants. Pour être sûr de conserver tous les nutriments d’un végétal, il est conseillé de ne pas pratiquer la sur-cuisson. En effet, à des températures trop élevées, les enzymes, nutriments, vitamines des fruits et légumes sont détruits. Leurs propriétés antioxydantes sont ainsi réduites et les bénéfices qu’ils apportent à l’organisme sont amoindris. Il est même recommandé de consommer certains fruits et légumes crus plutôt que cuits. Aussi, consommer certains aliments tels que les pommes, pommes de terre ou les raisins avec leur peau permet de se supplémenter en antioxydants.

Le mode de production et de culture influence la teneur en antioxydants :

Les propriétés antioxydantes des aliments dépendent aussi de la manière dont ils sont cultivés : des myrtilles sauvages ont un meilleur score ORAC que les myrtilles de culture. Des chercheurs anglais ont démontré que les fruits et légumes bio ont des concentrations plus élevées (de 18% à 69%) en antioxydants (tels que des acides phénoliques, flavanones, stilbènes, flavones, flavonols et anthocynanines), par rapport à leurs homologues produits en agriculture conventionnelle. Les aliments bio sont aussi moins chargés en métaux lourds et pesticides que ceux cultivés dans l’agriculture conventionnelle [12].
Choisir de consommer des aliments issus de l’agriculture biologique permet de s’assurer une meilleure qualité des aliments et ainsi des apports plus fournis en nutriments et de meilleure qualité.

Quelle est la dose journalière d’antioxydants recommandée ?

Il est recommandé de consommer régulièrement au moins 3 aliments riches en antioxydants (voir liste ci-dessus) chaque jour. Un excès d’antioxydants peut inhiber l’activation du système de défense antioxydant de l’organisme, c’est pourquoi la plupart des experts recommandent de s’en tenir à des sources naturelles.

Le mélange bio SUPER ANTIOX d’Okami, une source bio d’antioxydants

Super Antiox Okami

Pour s’assurer d’un apport suffisant en antioxydants, il peut être utile d’ajouter à son alimentation des produits de qualité et naturels conçus à cet effet. Ce mélange bio combine différents nutriments clés qui contribuent à la protection des cellules et apporte le plein d'antioxydants, réputés pour leur effet anti-âge et leurs bienfaits sur la santé grâce à leur lutte contre les effets nocifs des radicaux libres. Il est conseillé d’ajouter une dose de 10g/jour à vos smoothies, des yaourts, des céréales ou des jus.

Chaque dose contient :

  • 4 fois plus de vitamines C que dans une orange ou dans un melon, ce qui contribue à booster les défenses en stimulant l'activité du système immunitaire.
  • 3 fois plus de vitamine E que dans des noix
  • 4 fois plus de béta-carotène (provitamine A) que dans une carotte.

Le mélange est composé de : Thé Matcha*, Chia*, Jus de Grenade*, Baie de goji*, Camu Camu*, Panela* (sucre brut non raffiné)(6%), Acérola*, Amande*.
*Ingrédients issus de l'agriculture biologique.

Okami garantit des produits

  • de la meilleure qualité possible en maitrisant la chaîne d'approvisionnement
  • sans additifs et amidon : que des ingrédients purs !
  • sans édulcorants artificiels : cela évite les problèmes digestifs.
  • développés par un nutritionniste : qui a optimisé la synergie entre les différents ingrédients.
  • faciles d'emploi : ils peuvent être mélangé avec des smoothies, des yaourts, des céréales ou des jus.

Okami propose une gamme d’aliments : protéine de pois, mélanges de poudres de superfruits, cacaos en poudre et préparation prêtes à cuisiner, sains, biologiques et naturels que vous pouvez facilement intégrer à vos habitudes alimentaires.

Gamme protéines OKAMI  Gamme poudres OKAMI  Gamme ready to bake  Gamme cacao OKAMI

Découvrez toute la gamme de produits OKAMI !



Sources
[1] Stress oxydant et pathologies humaines
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0003450906753342
[2] Le stress oxydant
https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/8914/1/Stress%20oxydant%2c%20RMLg%2c%202007.pdf
[3] Evaluation du stress oxydant chez des patients atteints de dégénérescence maculaire liée à l’âge
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0985056214708970?via%3Dihub
[4] Stress oxydant et vieillissement
https://www.medecinesciences.org/en/articles/medsci/full_html/2006/04/medsci2006223p266/medsci2006223p266.html
[5] The impact of oxidative stress on hair
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/ics.12286
[6] Les antioxydants de nos jours : définition et applications
http://aurore.unilim.fr/ori-oai-search/notice/view/unilim-ori-47443#:~:text=Les%20domaines%20d'application%20des,fait%20de%20leur%20origine%20naturelle.
[7] Antioxidant Nutrients
http://ocw.jhsph.edu/courses/humannutrition/PDFs/Lecture8.pdf
[8] La mélatonine : rôle biologique, intérêt et limites de l’usage thérapeutique
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01613566/document
[9] Les oligo-éléments
http://campus.cerimes.fr/nutrition/enseignement/nutrition_11/site/html/cours.pdf
[10] Redox-based therapeutics in neurodegenerative disease
https://bpspubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/bph.13551
[11] Oxygen-radical absorbance capacity assay for antioxidants. Free Radic, Cao G, Alessio HM, Cutler RG. Biol Med. mars 1993
[12] Higher antioxidant and lower cadmium concentrations and lower incidence of pesticide residues in organically grown crops: a systematic literature review and meta-analyses
https://www.cambridge.org/core/journals/british-journal-of-nutrition/article/higher-antioxidant-and-lower-cadmium-concentrations-and-lower-incidence-of-pesticide-residues-in-organically-grown-crops-a-systematic-literature-review-and-metaanalyses/33F09637EAE6C4ED119E0C4BFFE2D5B1

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire